Rechercher

10 plantes adaptées à la salle de bain

Aujourd'hui, on vous montre comment mettre de la vie dans votre salle de bain. Lieu généralement homis par les jardiniers en herbes pour, la salle de bien se prête bien à divers types de plantes. Eh bien n’hésitez plus, avec une telle humidité ambiante et dans une pièce qui est souvent bien éclairée, la salle de bain est parfaite pour certains types de plantes et nous allons vous montrer lesquelles.



Les plantes de salle de bain doivent donc pouvoir s’adapter facilement aux différences de température (humidité et chaleur pendant la douche et froid soudain lors de l'ouverture d'une fenêtre pour aérer).


Les salles de bains sont souvent petites, pour éviter que les plantes soient trop proches les unes des autres, vous pouvez jouer sur les différentes hauteurs. Eviter de placer des plantes aux feuilles trop molles à côté de la douche, les éclaboussures d'eau peuvent casser les feuilles voire même les arracher !


Pas besoin d'arroser plus d'une fois par semaine, l'humidité ambiante fait à elle toute seule une bonne partie de ce travail. De manière générale, toutes les plantes tropicales peuvent se plaire dans une salle de bain grâce à l’humidité pour peu que la salle de bain soit chauffée en tout temps.


Si votre salle de bain n’a pas de fenêtre, alors oubliez les plantes… Ou investissez dans une ampoule diffusant de la lumière pour les plantes comme notre lampe UV avec pince pour accrocher votre lampe n'importe où !






Voici les 10 plantes parfaites pour votre salle de bain :


  • La fougère : c’est une plante dépolluante qui est assez robuste. Elle a besoin de terre humide et il faut vaporiser son feuillage régulièrement pour garder la belle couleur verte. La terre de bruyère est idéale pour la fougère.

  • Le ficus : il est bien connu pour sa simplicité d’entretien. Limitez bien les arrosages en hiver, puis arrosez en été. Vous n’aurez pas besoin de vaporiser les feuilles qui profitent déjà de l’humidité de la pièce.



L’orchidée : on les trouve beaucoup en région tropicale. Elles apprécient donc les milieux humides. Il faut donc penser à les vaporiser régulièrement, surtout en été. Assurez-vous que le substrat est sec avant d’arroser pour ne pas inonder la plante.


La sansevière : également appelée « langue de belle-mère », la sanseviere nous vient tout droit d’Afrique. Elle peut atteindre jusqu’à 1,5m de haut si elle est dans une salle de bain très lumineuse et que le terreau est mélangé à du sable. Si elle se plait dans la pièce, elle va fleurir au début du printemps.


Le dracaena : il s’agit d’une plante dépolluante et aux variétés multiples reconnaissables principalement par le feuillage. En hiver, limitez les arrosages, en été arrosez en ajoutant régulièrement de l’engrais. Il est important que le substrat reste humide aux beaux jours. Pour que les feuilles gardent une belle couleur, vous pouvez vaporiser les feuilles avec de l’eau non calcaire.


Le bananier : pouvant attendre plus de 5m de haut en intérieur, il apprécie le compost associé au terreau et les billes d’argiles en font de pot. Il apprécie l’humidité mais attention aux rayons directs du soleil qui pourraient brûler ses belles feuilles vertes.


Le monstera : aussi appelé philodendron, il revient en force dans nos intérieurs ! Plus il y aura de lumière dans la pièce, mieux il se portera. Ses feuilles resteront vertes, brillantes et au fil du temps, elles se développeront tout en conservant cette forme si spécifique. Vaporisez-le régulièrement.


Le calathea : très présent en Amérique du Sud, son feuillage peut prendre différentes formes en fonction de son espèce et des conditions du milieu dans lequel il vit. Les espaces humides mais pas trop éclairés sont parfaits pour le calathea. Il craint en effet très fortement la lumière directe qui brûle ses feuilles.


Le pilea : avec ses feuilles rondes et originales, le pilea nécessite beaucoup de lumière pour se développer dans de bonnes conditions. Il lui faut aussi beaucoup d’eau pour maintenier la belle couleur des feuilles. Attention en revanche à ne pas inonder les racines.


L’aloe vera : en plus de ses nombreuses vertus bien-être, l’aloe vera adore le soleil ! En plus, vous pouvez presque l’oublier dans un coin de votre salle de bain, si vous ne l’arrosez pas pendant un certain temps, il continuera de se développer.


De manière générale, n’oubliez pas de rempoter vos plantes d’intérieur tous les 3 ans maximum en choisissant un pot de la taille immédiatement supérieure. En effet, si vous prenez un pot trop grand, votre plante risque de se sentir « perdue » et ses racines ne trouveront plus les nutriments qui lui sont nécessaires.








20 vues0 commentaire